top of page

Couple : "Je ne le (la) reconnais plus »

« Il (elle) n’était pas comme ça avant », « Quand on essaie de discuter, on ne se comprend plus ! », «Il (elle) prend mal, tout ce que je dis », « On ne partage plus rien ! », …


Ces phrases sont parmi les plus entendues lors de séance en thérapie de conjugale.


Elles expriment souvent le sentiment d’une perte de connexion ou de compréhension mutuelle, une impression de ne plus être sur la même longueur d’onde, qui s’est immiscée au fil du temps dans la relation. Comme si l'un ou l’autre voire les deux partenaires avaient changé de manière significative en termes de comportement, d'attitudes ou de valeurs, à un point où cela a un impact négatif sur le couple.



Cela peut vite devenir déstabilisant pour les partenaires de ne plus partager les mêmes choses, d’autant plus que dans le passé ils ne formaient qu’un. Et si en plus de l’incompréhension, les silences remplacent les mots, le fossé se creuse de plus en plus entre eux.


Mais combien de couples se reprochent l’un à l’autre d’être méconnaissable, comme s’ils avaient été victimes d’un marché de dupe ?

La personne avec qui ils ont vécu des mois, des années ne serait-elle pas finalement aujourd’hui un(e) étranger (étrangère), ou juste une regrettable erreur de sélection?



Explication


Au début d’une relation, dans la phase appelée « Passion » ou « Lune de Miel », les partenaires ressentent généralement une connexion intime, unique l’un envers l’autre. Les émotions sont fortes, positives. L’idéalisation, l’euphorie, l’enthousiasme sont présents. On cherche à en apprendre davantage sur les goûts, les attirances, les intérêts et les valeurs de chacun. Malheureusement, durant cet épisode les amoureux minimisent ou ignorent souvent les défauts et les différences de l’autre, préférant se concentrer plutôt sur les qualités positives.


Puis la relation évolue, la période passionnelle cède la place à un palier de stabilité, où les partenaires débutent l’exploration des aspects plus profonds de leur rapport. C’est à ce moment-là que les premiers désaccords, difficultés et prise de conscience des faiblesses ou disparités de l’autre apparaissent, créant ainsi parfois des querelles, des tensions, des déséquilibres dans leur interaction si les deux ne grandissent pas dans la même direction.


Les problématiques les plus rencontrées dans un couple


Plusieurs contextes peuvent faire que le couple s’éloigne petit à petit.


Soit :

  • Les difficultés de communication

  • Les problèmes familiaux avec les familles élargies

  • L’insuffisance d’implication dans la relation

  • Les pressions rattachées au travail, aux obligations domestiques, aux tracas de santé ou d’autres facteurs externes

  • Les conflits, les divergences

  • Les finances

  • L’absence de confiance

  • Les disparités sexuelles

  • Le défaut de soutien émotionnel

  • Les différences de valeurs

  • La jalousie

  • La routine quotidienne ou l’insuffisance de nouveauté

  • Les désaccords sur l’éducation

  • Une infidélité

  • Un manque d’attention

  • Un sentiment d’isolement et de distance

  • Une rareté de moments de qualité ensemble. (Emploi du temps surchargé)

  • ….

Si dans une relation, une véritable conversation n’est pas présente, ou les deux personnes ne peuvent pas parler ouvertement de tous les sujets (impressions, besoins, émotions, ressentis, …) et qu’une écoute attentive est absente, elle est vouée à l’échec tôt ou tard.



La préoccupation croissante dans de nombreuses relations de nos jours : La Technologie ou Écran de dépendance


L’un des plus gros problèmes actuellement est hélas l’utilisation excessive des écrans (smartphones, tablettes, ordinateurs, télévision).


Aujourd’hui, la majorité des individus passent la plupart de leur temps devant un écran au lieu de se concentrer sur la personne en face d’eux. Certes, ils nous fournissent de nombreux points positifs. Et nous avons toujours une bonne raison de les employer : « Je vais juste répondre à un message , consulter mes e-mails ou également vérifier que… », …


Lorsque nous sommes plongés dedans, nous ne sommes plus attentifs à ce qui se déroule autour de nous, et notamment à notre partenaire.


J’entends quotidiennement les couples me raconter leur mode de fonctionnement. Dès le retour du travail, ils s’installent, prennent leur téléphone ou ordinateur et ne les quittent plus jusqu’au soir, et parfois il est encore présent dans le lit conjugal.


Ce qui provoque un modèle chez l’autre, qui transpose que s’il (elle) ne s’occupe pas de moi, je vais aussi aller sur mon portable, déclenchant ainsi des réactions en chaine, du style : « Tu as commencé, alors moi je fais pareil ».


Imaginez la scène : vous êtes tous les deux assis sur votre canapé. Votre moitié est absorbé(e) à son jeu en ligne sur sa tablette alors que vous avez une bonne nouvelle à lui annoncer. Vous essayez de l’intéresser, mais il (elle) ne vous écoute pas, car il (elle) est en train de gagner un niveau difficile. Comment réagissez-vous ? Vous vous sentez surement négligé(e), blessé(e), vexé(e), voire agacé(e) par cette attitude impolie qui vous relègue au second plan.

Et cette situation est encore plus désagréable s’il s’agit d’un temps passé sur les réseaux sociaux à consulter la vie d’autrui ou à bavarder avec des personnalités bien moins importantes et moins proches que vous.


Alors le couple se retrouve à la fin de la journée avec une distance émotionnelle, car ils ne sont pas pleinement présents l'un pour l’autre, une intimité réduite, aucune communication visuelle ni verbale, et peut-être au mieux un contact via des messages texte ou des applications de messagerie au lieu de s’adresser en personne.


Oui, il y a ce besoin de décompresser, de se distraire. Et oui, pour beaucoup, c’est un moment de détente d’aller sur la Toile, de consulter Facebook, YouTube, Instagram, TikTok, Pinterest,…et puis passer des instants derrière un écran est plus facile que de s’installer pour parler en face à face, et d’entamer une discussion avec sa moitié qu’en fin de compte nous voyons tout le temps dans la vie réelle.


Avez-vous peur de ne rien avoir à vous raconter ? Si tel est le cas, c’est qu’il a un mal-être dans l’alliance.


Ou préférez-vous être ailleurs qu’à votre domicile ? Si vous êtes présent par obligation dans cette circonstance, il y a une problématique dans votre union.


Est-ce une mauvaise habitude prise ? Si c’est la cause, cela peut se modifier.


Oui, ces interactions virtuelles sont certes agréables, mais elles se font au détriment des rapports réels et endommagent la qualité des relations du quotidien. Nous ne nous rendons pas compte de l’isolement, de l’enfermement voire de la rupture avec la vie complice ou intime du couple que cela génère.


Même au sein d’un foyer le lien social s’effrite, si chacun s’emprisonne dans son univers, avec l’un qui discute par téléphone, l’autre sur son ordinateur, un sur sa tablette à jouer à ses jeux, et le dernier qui commente quelque chose sur les réseaux sociaux, …


Les nouvelles technologies nous imposent un véritable défi, celui de rester en contact avec un semblable en continuant d’entretenir nos contacts affectifs avec nos proches dans la vie réelle et en laissant une juste place à ces liens virtuels qui créent plus de stress, d’envies, de comportements frénétiques et compulsifs que de plaisir.


En plus des difficultés courantes liées à leur utilisation excessive, il existe d'autres problèmes spécifiques qui peuvent surgir dans les relations en raison de la technologie ou des écrans :

  • La dépendance individuelle

  • La négligence des responsabilités partagées comme les tâches ménagères, l'éducation des enfants ou la gestion des finances

  • La distance émotionnelle et moins de temps de qualité passé ensemble, ce temps précieux qui pourrait être consacré à des activités de pureté en couple, comme la conversation, les sorties ou les instants intimes

  • Une communication limitée, uniquement par message texte

  • Une intimité réduite, les partenaires sont moins intéressés, plus distraits pour des moments intimes

  • Les comparaisons nuisibles avec les médias sociaux et les écrans qui exposent souvent les individus à des analyses avec d'autres personnes, ce qui peut engendrer des sentiments d'insécurité ou d'insatisfaction dans la relation.

  • La dépendance aux jeux vidéo

  • La distraction parentale

  • Les secrets avec la technologie qui peut permettre de cacher des activités en ligne, telles que des conversations ou des comportements sur les réseaux sociaux, ce qui peut créer un manque de confiance dans la relation.

  • Les infidélités avec les rencontres en ligne, les flirts ou les liaisons émotionnelles sur Internet qui entraînent une infidélité virtuelle, qui peut être tout aussi préjudiciable pour la relation qu'une tromperie physique.

  • ….


Le but n’est pas de se priver comme pour un adolescent, mais ne serait-il pas possible d’utiliser ces appareils avec modération sans que cela nuise à votre relation ?


Peut-être d’imaginer simplement quelques règles au sein du ménage.

Comme par exemple :

  • Pas de smartphone à table, on profite du repas pour parler avec l’autre de sa journée

  • Pas de téléphone, ni de tablette ou de télévision dans la chambre à coucher pour préserver des moments d’intimité, ou lors des sorties ou activités en amoureux, ou encore au restaurant,…

  • Lorsque nous consultons les réseaux sociaux, nous prenons le temps d’inclure l’autre dans les échanges. Nous partageons ce que nous lisons et sollicitons son avis

  • Nous définissons une période consacrée à la technologie. Passé ce temps, nous nous concentrons sur notre couple

  • En privilégiant plutôt, les appels téléphoniques dans la journée au sein du ménage que les SMS

  • Pas d’autres écrans quand on regarde un film ensemble


Cela mérite-t-il vraiment la peine de risquer votre mariage pour des e-mails, des messages, des jeux ou autres informations diffusées par vos moniteurs ?


Gardez à l’esprit que les écrans seront toujours présents, mais votre foyer pourrait ne plus l’être par manque d’attention ou par le sentiment d’être délaissé(e).


La gestion du temps passé devant les écrans et la création de moments de qualité ensemble sont des étapes essentielles pour réduire l'impact négatif des écrans sur la relation.


Faut-il partager les mêmes opinions pour être heureux (euse) dans son couple ?


Non, cela n’est pas forcément pas nécessaire de partager toutes les mêmes idées, mais c’est plutôt d’avoir des intérêts ou des valeurs communs qui importe. Les positions, les points de vue sont propres à chacun(e) et varient en fonction du vécu, de l’histoire, des expériences, de la culture, de l’éducation reçue,…


Ce qui compte le plus, c’est la manière dont les personnes gèrent leurs différences. Le but est d’apporter de nouvelles perspectives, d’élargir les horizons, pour permettre de grandir en tant que personne, et d’enrichir la relation sans pour autant manquer de respect les uns envers les autres.


Il est important de pouvoir discuter ouvertement et honnêtement pour mieux saisir les raisons et éviter les quiproquos.


Parfois dans certaines situations, un compromis peut aussi être nécessaire pour résoudre les désaccords. Cela implique de trouver un terrain d’entente où les deux partenaires sont satisfaits à un certain degré. L’essentiel est de maintenir un rapport basée sur le respect, l’amour et la compréhension mutuelle, quand bien même l’on ne partage pas toujours les convictions de l’autre.



Faut-il avoir des projets ensemble pour que son couple fonctionne ?


Avoir des projets communs contribue à former des liens, à accroitre et à renforcer la connexion d’un ménage, mais ce n’est pas la seule mesure du succès d’une relation.


Chaque couple est unique, et ne se ressemble pas.

Pour les uns, ce sera de faire le tour du monde, d’autres de restaurer une maison ou de créer des chambres d’hôtes, ou de fonder une famille, ou encore de se lancer dans un travail humanitaire, de s’installer dans un autre pays, de voyager, de découvrir une nouvelle région et de déménager, ou de faire des randonnées main dans la main, de visiter des musées, d’aller à des concerts, au cinéma, de cuisiner à 2, de jardiner,…

Tout est bon pour rêver conjointement.


Le but est de faire route ensemble, d’être acteur et non-spectateur de son alliance.


Il n’y a pas de petits ou de grands projets pour faire obstacle à l’habitude et au sentiment de lassitude. C’est grâce aux plans qu’un couple permet au futur de ne pas être la seule répétition du présent, mais un accomplissement plus grand. C’est aussi faire le choix de sa vie plutôt que la subir. Il est important de ne pas perdre de vue que le premier projet du couple, c’est le couple lui-même ! Chacun est co-responsable de son fonctionnement, de sa richesse et de son avenir.


À chacun ses désirs, ses projets. Tout est bon à prendre !


Néanmoins, les partenaires peuvent avoir aussi des désirs personnelles et professionnelles qui diffèrent. Le respect est essentiel pour permettre à chacun de s’épanouir. Même si les projets divergent, le soutien mutuel est crucial. Être présent pour célébrer les succès et offrir une assistance lors des moments difficiles renforce la relation.


Tout comme les plans et les aspirations évoluent. Il est essentiel d’être flexible, ouvert aux changements au fur et à mesure que la vie avance.

Ce qui compte vraiment, c’est la qualité de communication, la compréhension partagée, le respect, le soutien et la connexion émotionnelle entre les partenaires.

Se connaître l’un l’autre, se découvrir mutuellement chaque jour, s’écouter est tout simplement indispensable avant d’envisager tout schéma ! Prendre du temps ensemble c’est un des secrets de la durabilité.


Vous pouvez faire vos projets personnels et d’autres en communs. Mais attention à ne pas coller à une mode qui vous correspondrait pas. Le but n’est pas de céder à l’envie exclusive de l’autre que vous ne partagez pas !


Et aussi ne soyez pas juste parent !

N’oubliez pas sans votre couple, il n’y aurait pas une famille formée comme aujourd’hui !

Et ce dont les enfants ont le plus besoin, bien plus que d’une nouvelle activité ou d’un vêtement neuf, c’est d’avoir un idéal familial.

Alors, ne culpabilisez pas ! Pour organiser un voyage de noces annuel ou une soirée en amoureux par semaine, un week-end par mois, …


Ce temps à deux peut aussi se prendre quotidiennement chez soi. Avec un petit dîner aux chandelles, ou avec un bon film à regarder ensemble lovés l’un contre l’autre, …


Et même si employer une baby-sitter pour faire garder les enfants a un coût financier cela ne le vaut-il pas pour préserver son union ?

Sachez qu’en cas de séparation, le montant sera aussi conséquent et ce ne sera pas pour des moments de plaisirs …


Conclusion


Chaque relation est unique. La communication ouverte, l’empathie, la volonté d’écouter et de comprendre les besoins de l’autre, ainsi que l’engagement à travailler ensemble pour surmonter les défis sont des éléments clés pour maintenir une relation solide. Si vous ressentez un fossé dans votre couple, envisagez d’entamer une discussion honnête avec votre partenaire et, si nécessaire, commencez une thérapie de couple.



Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page