Famille recomposée : Une épreuve pour le nouveau couple


Fonder une nouvelle famille représente souvent un renouveau idyllique. Une belle initiative qui pourrait paraître simple en apparence. Néanmoins, beaucoup ressortent épuisés de cette audacieuse expérience souvent semée d’embûches. Un système bien plus complexe que l’on peut imaginer !


Vivre dans une famille recomposée peut devenir un véritable vivier à conflits sous-jacents prêts à exploser, si les besoins fondamentaux de chaque partenaire n’ont pas été abordés dès le début de la relation.

Explications


Suite à un divorce, une séparation ou un décès, le parent souvent marqué par divers sentiments (échec, abandon, trahison, culpabilité, …) cherchera de manière inconsciente à atteindre immédiatement une situation familiale parfaite.

Cette vision utopique ne fait que générer désillusion, frustration et colère, car tout ne peut se construire aussi rapidement. La complexité réside dans le fait qu’il y ait eu deux foyers, avec différents vécus, éducation, valeurs, …

Ce qui crée un poids supplémentaire, une pression non négligeable sur le nouveau couple.


Créer une famille recomposée est en réalité un cheminement, qui demande au couple de s’adapter à une nouvelle configuration, d’accepter la réalité, et les limites de chacun.


Vouloir construire un avenir uni dans cet environnement équivaut à bâtir des fondations solides sur des ruines.

Cela va demander du temps, de la patience, de l’énergie et de la volonté.


La majorité des couples ne sont pas préparés à de telles exigences et préfèrent la solution de simplicité: Rompre

Les clés de la réussite

Faites attention à vos attitudes, les potentiels petits écarts de conduite pourront avoir des répercussions sur chaque individu du foyer.


Par exemple :


  • Si le parent a tendance à défendre son enfant, à contre-dire son (sa) conjoint(e) devant lui, à privilégier son plaisir plutôt que son éducation, celui-ci prendra naturellement une place de conjoint auprès de son parent, laissant s’installer une rivalité enfant, beau-parent au sein du couple. Le beau-parent exclu et non reconnu comme adulte du foyer, et dans son rôle auprès des enfants, générera une frustration extrême, réveillant chez lui de multiples émotions, souvent de vieilles blessures enfuies.


  • Laisser les enfants venir dormir dans votre lit, les embrassez sur la bouche, …


  • Ne privilégiez jamais vos enfants au détriment des autres. Pas de différence ou de préférence !!


  • Ne soyez pas trop laxiste, ce ne sont pas les enfants qui décident !



C’est pour cette raison qu'il est important de savoir si vos valeurs sont alignées sur ce projet d’avenir ensemble avant de s'engager.

Votre couple au milieu de la famille recomposée


Beaucoup de personne me diront qu’il n’est pas toujours facile de trouver le temps et l’énergie pour entretenir une absolue relation de couple. Cela dit, placer votre amour au premier rang de vos priorités vous apportera en plus de la flamme, la puissance, le soutien, l’énergie et la force requise pour composer avec les difficultés propres à une famille recomposée.


La base de tout couple est la communication, la complicité, la confiance ( et le sexe ;-) )

Dans cette configuration cela sera d’autant plus important !


Quelques conseils pour atteindre l’apaisement d’une famille recomposée :


  • Changez les habitudes de votre passé

Ne reproduisez pas les habitudes que vous aviez avec votre ex.


  • Établissez de règles communes


  • Faites des compromis et des ajustements


  • Soyez engagé dans la relation


  • Soyez indulgent entre vous

Composer avec la réalité complexe d’une famille recomposée exige une bonne dose d’effort et d’adaptation. Vous ferez probablement des erreurs. Acceptez le fait que vous êtes tous les deux en processus d’apprentissage et veillez à vous aider mutuellement.


  • Soyez égaux comme partenaires


  • Résoudre les conflits ensemble de manière impartiale


  • Réglez vos désaccords en privé.

Si vous et votre conjoint avez une divergence d’opinions, attendez d’être seuls pour en discuter.


  • Recadrez la place de l’ex

Cette personne ne fait plus partie de votre vie, alors stop aux intrusions, aux exigences, à l’abus, à la manipulation …

Pour le bien des enfants et de votre couple, soyez ferme !


  • Pas de cachotterie, de non-dits dans votre nouveau couple


  • Cultiver l’intimité dans le couple

Selon les dernières études faites, avoir des conversations privées de 15 ou 20 minutes chaque jour renforcent les conjoints à rester ensemble sur le long terme.


  • Prévoyez des moments juste à 2, sur une base régulière (sport, loisir, activité, …)


  • Multipliez les occasions d’avoir des contacts physiques.

Des gestes simples, comme tenir la main, caresser son bras d’une manière réconfortante, … ont des effets bénéfiques sur le plan physique et émotionnel.


  • N’hésitez pas à complimenter votre conjoint(e)


  • Montrez de l’intérêt quand votre conjoint(e) vous raconte sa journée

Si l’un de vos enfants interrompt la conversation, rappelez-lui gentiment que vous parlez et que, à moins d’une urgence, il doit attendre que vous ayez fini de discuter.


  • Restez en contact dans la journée

Vous vous sentirez plus proche l’un de l’autre si vous avez de brefs échanges pendant la journée, sms, appels , …


  • Créez des rituels


  • Ajoutez une dose d’humour au quotidien

L’humour permet de libérer les tensions ;-)


  • Soutenez votre partenaire lors des conflits familiaux ou autres

Lorsque votre chéri(e) est en conflit avec l'un de vos enfants, soutenez-le (la), quand bien même vous n'approuvez pas totalement son point de vue. Montrez aux enfants que vous êtes tous deux soudés, que vous formez une alliance parentale. Rien ne vous empêchera ensuite de régler vos désaccords tous les deux en privé.


  • Anticipez les problèmes à venir

Il est toujours utile de discuter de situations susceptibles de causer des tensions entre vous avant qu’elles surviennent, par exemple, les différends concernant les changements de garde des enfants, les échanges avec l’ex, …


  • Partagez les tâches

Un seul conjoint ne doit pas consacrer plus de temps à la gestion familiale (emmener, récupérer les enfants à l’école, ou aux rdv médicaux, …), aux tâches ménagères ou à l’éducation des enfants, surtout si les deux travaillent. Ce genre de situation alimente souvent l’animosité.


  • Ne mettez pas votre partenaire hors des discussions avec votre ex

Lorsqu’il est question des enfants, les interactions avec votre ex doivent également inclure aussi votre partenaire, ne l’oubliez pas.


  • Organisez des sorties juste à deux

Même quand vous avez les enfants en garde. Quand on veut, on peut !

C’est très important !

N’oubliez pas que la famille recomposée existe parce qu’il y a un couple. Sans union, il n’y a plus de famille.


  • Restez positif(ve) sur l'avenir

Toute expérience de vie, si elle est vécue positivement, viendra enrichir les enfants. De plus, le meilleur exemple que l’on peut donner à ces derniers pour leur vie future est celle d’un couple qui s’aime.

Ainsi, il importe de bâtir un couple sur lequel viendra se greffer l’organisation des enfants, plutôt que de vouloir organiser la vie de couple autour des enfants.


  • Préservez vous de toute rivalité

Un autre sentiment que l’on peut éprouver de façon plus ou moins consciente dans une famille recomposée est celui de la rivalité. Il s’agit en particulier de se sentir en concurrence avec l’ex. Cela peut alimenter le sentiment d’être dans une compétition permanente.


  • Prendre le temps d’échanger sur vos objectifs et vos attentes

  • Gardez vos valeurs et vos limites

S'oublier soi-même est un piège terrible. Respectez-vous !

Si vous ne vous respectez pas vous-même, comment les autres pourront-ils le faire ?


  • Préserver sa relation de couple

Les familles recomposées ont des contraintes d’organisation plus fortes que les autres familles. Le temps consacré à son couple est alors souvent réduit, ce qui génère des tensions dans le couple et explique que le taux de séparation y est de 66 % .



Si vous et votre conjoint avez du mal à vous entendre, à vous rapprocher, à faire des compromis, ... envisagez de consulter un thérapeute conjugal.

Ce dernier pourra vous aider résoudre vos problèmes.

Conclusion


C’est sur un couple solide que peut se fonder une famille recomposée pérenne. Il est essentiel de préserver sa relation de couple, de passer des moments de qualité ensemble, de communiquer ses émotions, ses besoins, ses valeurs et ses attentes, … et de ne surtout pas tomber dans l’idéalisation, ni dans la culpabilité ou la rivalité.

Je le répète encore, car les ménages l’oublient souvent, mais la famille existe parce qu’il y a un couple attentif l’un à l’autre. Sinon, il y a pas de foyer !