top of page

Se remettre d’une rupture amoureuse


La rupture amoureuse est une épreuve douloureuse, qu'on en soit l'instigateur ou non.


C’est un déchirement absolu, que l’on ait 20, 30, 40, 50, 60 ans, …

Cependant, au fil des années et des expériences, notre rapport au chagrin d’amour évolue. Et on s’aperçoit que moins nous nous connaissons, plus nous sommes dépendant(e) du partenaire et plus la rupture sera difficile.

Le schéma de reconstruction reste toujours le même, peu importe le temps de l’idylle. Néanmoins, la durée de chaque étape est très variable selon la situation, la qualité de l’histoire et la personnalité des individus.


Pourquoi cette souffrance ?


Quand vous tombez amoureux, votre cerveau produit de l’ocytocine, de la dopamine et de la sérotonine, les hormones du bonheur, comme une sorte de drogue.


La rupture sentimentale engendre alors une chose similaire au syndrome de sevrage que ressentent les toxicomanes.

D’où les sentiments de manque, d’abandon, de tristesse et de dévalorisation.


Que la relation ait duré quelques mois ou plus, la souffrance est violente, aigüe, paralysante, … La plaie est importante, une partie de soi est arrachée. Ce qui nous empêche d’avancer et nous renvoie à nos peurs profondes, à nos blessures fondamentales.


Le monde s’écroule et la solitude est insupportable. Les repères passés ne sont plus là pour soutenir notre construction interne et notre équilibre émotionnel. C’est un grand saut dans l’inconnu. Ce qui est source d’angoisse, de peur et de chagrin.


S’il y a la présence d’enfants, l'attachement affectif parental rend la rupture plus complexe encore.


Tout peut devenir rapidement malsain, avec l’aspect matériel et la garde des enfants qui entrent en jeu et qui peuvent rapidement devenir monnaie d’échange symbolique ou de compensation.


Les différentes phases


La rupture utilise à un processus proche de celui du deuil :

  • L’annonce

  • Le choc

  • Le déni émotionnel

  • La protestation et la colère

  • Le marchandage

  • La tristesse et la peur

  • La résignation

  • L’acceptation

  • La reconstruction

Toutes les émotions peuvent se vivre simultanément. Pas d’ordre précis. On peut passer de la colère à la tristesse, de la tristesse à la peur, de la peur à la colère… De vrais ascenseurs émotionnels qui épuisent et qui laissent des traces. Quand les émotions sont refoulées, les symptômes physiques sont encore plus forts.


L’annonce de la rupture a souvent l’effet d’une bombe. Tel un coup de poignard, elle vous met dans un état de choc. Vous êtes dévasté(e), anéanti(e), détruit(e).

Vous avez l'impression que vous ne parviendrez jamais à vous relever face à cette souffrance intense qui vous accable aujourd'hui. Anesthésié(e), l’esprit embrouillé, incapable de se projeter dans cette nouvelle vie en solo. Comme si cette dernière n’avait plus de sens. Comme si c’était la fin du monde.


C’est généralement la phase où on se morfond sous la couette à regarder des séries jusqu’au lendemain avec le pot de glace, ou le chocolat comme meilleur ami, et pour d’autres c’est la perte d’appétit, la nausée, le dégoût, …


C’est une phase normale, qui ne durera évidemment pas. Elle est le signe qu’on n’est pas encore prêt à accepter ce qui arrive.


Chaque souvenir, chaque endroit, chaque chanson… tout est source de peines. Vous pensez sans arrêt à votre couple et à votre ex. C'est légitime, mais il va falloir vite lutter contre cela, réapprendre à vivre sans lui (elle), et oublier sa présence à vos côtés.


Votre cerveau et votre corps doivent se sevrer de l'autre, rompre cette dépendance affective et physique créée par la vie commune.

Aussi douloureuse soit-elle, il faut souvent s’armer de patience pour voir le bout du tunnel.


Durant cette période, certains tenteront de reprendre contact avec leur ex, comme pour soulager ce manque, dans l’espoir de reconquête.

Mais est-ce vraiment la solution de se mentir à soi-même, de s’oublier en se focalisant sur l’autre ?

On omet le fait que peut-être on s’était mis ensemble pour de mauvaises raisons. Que c’était une erreur, une erreur de sélection, car les motivations n’étaient peut-être pas les bonnes. Souvent, on est attiré par une personne qui pourra nous apporter la pièce manquante à notre puzzle, à l’intérieur de soi, et on se fond dans l’autre, le laissant combler nos manques, nos besoins et toutes nos attentes.


Soit pour diverses raisons:

  • La peur de rester seule

  • Les amis (es) qui sont tous (toutes) en couple

  • Pour vouloir échapper à sa vie actuelle

  • Pour le besoin compulsif de donner de l’amour

  • Pour le besoin compulsif de recevoir de l’amour

  • Pour fonder une famille


Alors qu’en faites, son puzzle personnel devrait être complet avant même de s’engager avec quelqu’un.

On forme un couple par envie mais pas par besoin, sinon ça ne marchera pas, et vous ne serez ni heureux (se), ni comblé(e).


D’autres font le choix de se forcer à avancer en gardant à l’esprit que le chemin peut être long et tortueux. Ils décident de s’ouvrir à de nouvelles rencontres. De voir de nouvelles têtes, de discuter avec des gens intéressants qui ne connaissent pas le parcours chaotique avec l'ex, le tout pour reprendre confiance en eux et peut-être retrouver l’amour.


Tant que vous n’aurez pas passé cette perte, vous garderez toujours un lien avec votre ex, soit la colère ou l’affection. Le deuil lui amène un sentiment d’indifférence. Le tout est de renoncer à l’emprise de l’autre sur nous.

Même si vous avez le moral est au plus bas, il reviendra. Laissez le temps agir.


Autre étape que certains tenteront, le marchandage. Tout faire pour que l’autre regrette et change d’avis. Concrètement, on fait ce qu’il faut pour briller aux yeux de l’autre et on s’arrange pour faire passer les informations indirectement. Au bout du compte, vous pensez que cela le (la) fera revenir ? Il (elle) se serait battu(e) pour trouver une solution pour que votre relation fonctionne au lieu de vous quitter ?


Puis vient la phase d’acceptation et de réflexion sur la relation passée et la rupture. On en tire des bénéfices pour reprendre une capacité à vivre normalement. on fait table rase du passé pour mieux avancer. On est dans une phase de construction positive qui nécessite que vous vous débarrassiez de tout ce qui vous empêche d’avancer.

Tout comme une nouvelle garde-robe, nouvelle coiffure, de nouveaux hobbies, …



Après une rupture peut-on reprendre une histoire avec son ex ?



37% des couples décideront de se redonner une chance après une première rupture. Le succès n’est pas toujours au rendez-vous puisque seuls 12 % d’entre eux réussissent à consolider leur relation.


Avant de prendre cette décision de « recoupling », il faut que les deux partenaires soient d’accord pour mettre de l’énergie au service du couple, pour remanier les bases qui n’étaient pas saines, sinon ça ne marche pas.


Chaque blessure devra être guérie afin de ne pas refaire les mêmes erreurs. Se remettre ensemble, d’accord mais pour les bonnes raisons.

Il est important de faire une introspection, de faire un retour en arrière, sur ce qui s’est réellement passé, d’analyser les points à améliorer dans votre couple pour créer une relation heureuse.

Et surtout de se poser les bonnes questions :

  • Est-ce que ça vaut la peine de réessayer ?

  • Maintenant que j'ai fait mon deuil, est-ce une bonne idée de replonger ?

  • Est-ce qu’il ne serait pas bon de regarder vers l’avenir avec une autre personne ?

  • Qu’est-ce que je veux vraiment au fond de moi ?

  • Est-ce la vie d’où je rêve vraiment ?

  • Est-ce que j’arriverai à oublier les trahisons passées ?

Peut-on rester ami(e) avec son ex ?


Avant de penser à une amitié, il faut déjà avoir fait le deuil de son histoire et connaître les vraies raisons qui poussent à vouloir garder un tel lien. Car beaucoup recyclent leur histoire d’amour en amitié pour repousser le spectre du vide ou de l’abandon, ne pas souffrir du manque. Mais traverser le manque est une étape inévitable lors d’une séparation.


Car une amitié au propre sens du terme, entre ex ne peut pas vraiment exister, ce sera plus une subtile ambiguïté entre amour et amitié. Dès lors que le couple a partagé des sentiments profonds et une relation charnelle, c’est très compliqué, même physiologiquement. Le corps se souvient des sentiments, il est difficile, voire impossible, de passer outre ça. De même, dans bon nombre de cas, l’amitié est subie par l’un des deux ex qui vit dans l’espoir secret de voir la relation repartir de plus belle. Une situation compliquée aux conséquences souvent désastreuses. Et l’impossibilité de se projeter complètement dans une nouvelle relation de couple avec un(e) autre partenaire. Et pour votre nouveau (nouvelle) conjoint(e), c’est très compliqué d’accepter ce fantôme sentimental qui fait perdurer un lien passé.


Pour se donner les chances de vivre un amour complet, il faut savoir rompre entièrement avec son ex.

Conclusion


Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de survivre à une rupture.


Les conseils sont nombreux pour accélérer la guérison d'un cœur brisé, pour oublier son ex, ou encore rebooster l’estime de soi. Toutefois, certains seront peu efficaces si toutes les étapes n’ont pas été franchies.

Vous êtes la seule personne à savoir ce qui est le mieux pour vous, et ce qui vous aidera à vous en remettre.

Voici cependant quelques idées :

  • Prenez soin de votre corps, cela fera du bien à votre esprit !

  • Faites toutes sortes d’activités : musée, cinéma, week end, voyage, cours de cuisine, de danse, de peinture, … Changez-vous les idées !

  • Faites du shopping !!! C’est la solution la plus thérapeutique ;-)

  • Sortez, faites des rencontres

  • Fixez vous des objectifs et réalisez vos rêves !

  • Une soirée avec de bons amis fait du bien, ça redonne aussi un peu de vie !

  • On arrête avec les réseaux sociaux ! Ça vous apportera que du négatif de regarder le profil de votre ex !


Armez-vous de patience, car le meilleur remède contre les peines de cœur, c’est le temps !


Même si on passe par des phases douloureuses, la rupture reste une opportunité de se reconstruire, de prendre sa vie en main, alors fixez-vous des objectifs et réalisez vos rêves, …

Et si vous n’arrivez pas à avancer seul(e), ou même à sortir de la répétition amoureuse, une thérapie peut être nécessaire. Faire un travail sur soi est le meilleur moyen de se retrouver et d’avoir la chance de démarrer sur une future relation stable et équilibrée. Il reste important d’identifier ses blessures, ses schémas, ses motivations, ses attentes et ses besoins pour ne pas reproduire les mêmes erreurs.




Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page