top of page

Être Célibataire : Situation difficile ou à envier ?


Au vu du nombre de dysfonctionnements de couple, de séparations, et de divorces, le célibat peut sembler une solution attirante.

Mais qu’en est-il vraiment ?


Dans nos sociétés actuelles, construire sa vie tout(e) seul(e), jouir pleinement de son quotidien sans avoir quelqu’un à ses côtés, … sont souvent des éléments mal perçus. L’image du célibat étant souvent assimilé à une fatalité, un moment difficile à passer.

Mais une personne peut être seule par défaut, mais aussi par choix. Heureusement pour les partisans de ce mode de vie, les choses changent. Le monde et les consciences évoluent.


Pourquoi le célibat fait peur ?


Pour de nombreux personnes, réussir sa vie rime avec vie de couple.


La plupart d’entre eux ont été bercé tout au long de leur enfance par des films, chansons ou des romans où l’amour est omniprésent, et où il suffit de trouver un partenaire pour que tous les problèmes disparaissent. Il s’agit là d’une conception du couple erronée, où il est plus facile de changer de partenaire que d’accepter de traiter un problème à la source.

Car le bonheur ne se trouve pas à l’extérieur mais à l’intérieur de nous-mêmes !


Ainsi, les personnes anuptaphobes ou autophobes qui se mettent en couple finissent généralement dans une relation qui ne les satisfait pas.


Qu’est-ce que l’anuptaphobie ?


L'anuptaphobie est une phobie définie par la peur irrationnelle d'être célibataire, de ne jamais trouver un partenaire de vie ou de le voir s'en aller.


Les personnes qui souffrent de cette anxiété recherchent de façon obsessionnelle un(e) partenaire. Ils (elles) sont convaincus (es), qu’il est impossible d’être heureux(se) sans cela. Cette peur les pousse à s’engager avec n’importe qui, au risque de vivre une relation désastreuse. Et quand ils (elles) sont en couple, ils (elles) ont tendance à tout planifier et à redouter la séparation. Convaincues qu’ils (elles) finiront seuls (es) et abandonnés (ées) si cela arrive.

Cette phobie survient généralement à la suite d'épisodes traumatisants durant l’enfance, comme une peur de l’abandon.


Pour vaincre l'anuptaphobie, et pour qu'elle n'engendre pas de dépression, il est conseillé de consulter un professionnel.



Qu’est ce que l’autophobie ?


L’autophobie, également nommée la peur d’être seul(e).


Ces personnes ressentent le besoin d’être accompagnées pour faire face à leur angoisse de solitude. Ils (elles) recherchent sans cesse l’approbation d’autrui par peur d’être rejeté(es) ou ignoré(es). Ils (elles) peuvent être amené(es) à se comporter de façon peu naturelle avec les autres uniquement pour éviter de se retrouver seul(es).

Ils (elles) s’entourent de personnes non choisies, pratiquent des activités qu’ils (elles) n’aiment pas ou peu, juste pour éviter d’être confronté à eux-même.


Cette phobie cache souvent une crise d’identité, un manque de confiance, une mauvaise estime de soi, qui est alimentée par une pression sociale à se marier, à vivre heureux, à avoir des enfants, ou simplement par la peur de faire face à un danger sans personne pour intervenir.

Cette crainte provient d’un traumatisme passé, soit par une agression subie, un abandon pendant l’enfance, une séparation brutale, ou encore un violent rejet.


La prise de conscience de son autophobie est un grand pas vers la guérison. Pour sortir de cette phobie, il est essentiel de se confronter à celle-ci, de ne plus avoir recours aux situations d’évitement. Une thérapie peut vous aider à surmonter votre peur et à faire de cette phobie un lointain souvenir.


Comment ne pas souffrir du célibat ?


Trouver l'amour n'est pas qu’un jeu du hasard ou du destin. C’est aussi une question de bien-être psychique et de sérénité. Pour être capable d’aimer, ou d'être aimé, il faut :

  • S'aimer soi-même

  • Ne pas se victimiser

  • Définir ses priorités

  • Oublier les stéréotypes

  • Se débarrasser de tout les aprioris

  • Se laisser porter vers un autre que l'on ne connaît pas

  • Se libérer de ses peurs, car aimer, c'est accepter de prendre des risques !

  • Ne pas chercher l’autre selon un cahier des charges strict, ou une check-list (avec des critères, des spécifications, des références, … ou choisir un(e) partenaire pour qu’il (elle) plaise à papa-maman ! )


Les avantages d’être célibataire ?


Même si majoritairement beaucoup vivent mal cette situation, les bienfaits peuvent être nombreux, comme par exemple :

  • Avoir plus de chance de rencontrer de nouvelles personnes lors de sorties

  • Se sentir libre d’aller où l’on veut et avec qui

  • Voir plus souvent ses amis, surtout s’ils sont célibataires aussi

  • Liberté de décorer son logement

  • Plus de temps pour soi-même

  • Manger ce que l’on veut et à n’importe quelle heure

  • Liberté de draguer

  • Pas de belle-famille

  • Gestion de ses comptes bancaires à sa guise

  • Faire son ménage quand on veut

  • Regarder ce que l’on veut

  • Plus de place dans le lit

  • Plus de calme

  • Inviter qui on veut dans son logement, dans son lit ou dans sa vie

  • Aucune règle particulière


Les inconvénients à être célibataire ?

  • Le célibataire dépense plus

Pour compenser la solitude avec des achats compulsifs, des sorties, du shopping, des activités, des plats à emporter, …

  • Le célibataire tient la chandelle

Vivre seul c’est aussi subir le stress des amis en couple

  • Télévision en solo

Pour l’instant vous êtes content(e) car vous pouvez regarder ce qui vous plaît. Mais c’est plus sympa de partager des séries à deux.

  • Personne pour partager les choses du quotidien, les activités, les sorties, les passions, les voyages, …

  • Le célibataire mange mal

Souvent, boîtes de conserve, malbouffe. En même temps, il faut du courage pour se cuisiner des bons petits plats lorsqu’on est seul. À deux au moins, il y a un but, faire plaisir à l’autre.

  • Le célibataire de longue durée fait moins attention à son hygiène

  • Personne qui nous attend à la maison

  • La solitude entraine une diminution de la motivation et de l’humeur

  • Faire des grands projets

  • Vivre seul(e) coûte plus cher que de vivre avec quelqu’un

  • Personne pour faire des câlins, pour nous réconforter

  • Toujours de corvée courses, ménages, vaisselles, poubelles, …


Conclusion


« Aucun amour n’est suffisant pour combler le vide d’une personne qui ne s’aime pas elle–même » Irene Orce


Être en couple ou être célibataire n’engage que soi-même. C’est une question de choix, de raison et non d’obligation. Il est possible d’être célibataire et épanoui(e), tout dépend de la personnalité de chacun.


L’essentiel est de trouver sa paix intérieure et d’arrêter de croire que l’harmonie à deux apportera l’équilibre personnel. C’est tout l’inverse.


Quand on est en couple ce n’est pas par besoin, mais par envie !





Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page