J’ai envie de faire l’amour, mais je ne bande ou ne mouille pas

Les hommes comme les femmes peuvent avoir des pannes sexuelles.

Quand le cerveau et le sexe n’ont pas envie de faire les choses en même temps, la situation est souvent difficile à gérer.




Chez l'homme


La panne sexuelle chez l’homme est définie par une incapacité momentanée à obtenir ou maintenir une érection. Et ne constituent pas un trouble de l’érection à proprement parler.

Passé l'âge de 40 ans, un homme sur trois est concerné.


Pour qu'un trouble érectile soit établi, il faut obligatoirement que les érections soient systématiquement absentes ou instables pendant tous les rapports sexuels et cela depuis plus de 3 mois.


Chez la femme


La panne sexuelle chez la femme est moins visible. On la définit uniquement par un manque de lubrification, (sécheresse vaginale) et ce, malgré son désir de faire l'amour.

Environ 38 % des femmes ont déjà connu une panne sexuelle. Elles sont plus fréquentes, surtout après la ménopause.


A quoi est-ce dû ?


Les pannes sexuelles masculines ou féminines sont peu liées à la santé et relèvent souvent de l'intime psychologique.


Ces problématiques peuvent être d'ordre:

  • Psychologique

Fatigue, stress, pression, peur de rater, dépression même légère, anxiété, problème dans le couple, mauvaise image de soi, prise de poids, âge, problème d'argent, ...


  • Organique

Chirurgie de la prostate, maladie (l'hypertension artérielle, diabète), consommation excessive d’alcool, tabac, drogue, ou certains médicaments, ...


Des conséquences qui dépassent très largement la sphère sexuelle…


En effet, ce problème sexuel va impacter également d'autres domaines, comme :


  • Impression d’être trahi(e) par son corps ( culpabilité, sentiment de honte, humeur, ...)

  • Le désir sexuel

  • L'équilibre général

  • La confiance

  • La relation dans le couple

  • Les relations quotidiennes avec l'extérieur

Notre culture, notre éducation sexuelle, la littérature, mais aussi les vidéos (porno) renforcent l’idée selon laquelle les signes physiques du désir (érection, lubrification vaginale) prouvent qu'on est excité(e) mentalement. Alors que pas du tout ! En tout cas, pas toujours…



Comment réagir en cas de panne sexuelle ?


Face à un problème, qu'il soit passager ou récurrent, le (la) partenaire a un rôle important à jouer.

Il (elle) doit surtout :

  • Ne pas se vexer

  • Ne pas s’énerver

  • Rassurer son partenaire

  • Être à l'écoute

  • Dédramatiser la situation

  • Ne pas systématiquement associer la panne sexuelle et le manque de désir

  • Ne pas se lancer des grands débats

  • Ne pas négliger le contexte

  • Détendre l’atmosphère

  • Travailler sur les préliminaires ou autres plaisirs

  • Discuter

  • Être patient(e) et optimiste

  • Commencez une thérapie de couple ou une sexothérapie.



Pour faire simple, si c’est occasionnel, on oublie. Si c’est régulier, on consulte un médecin ou un urologue.