top of page

L’effet miroir : Quand les autres nous renvoient nos propres imperfections.


Le miroir est un outil très efficace pour mieux se connaître. Il est le symbole de la vérité, de la sagesse et de la connaissance. Il nous reflète une image fidèle de soi et de ce que les autres verront.

Et si maintenant, je vous annonce qu’en réalité la majorité du temps les autres sont notre propre reflet, notre projection.  Beaucoup me répondront : « Non, impossible ! »

Et pourtant dans les faits, notre interlocuteur nous renvoie bien souvent notre apparence, mais nous n’en sommes pas conscients.

Comme disait Carl Gustav Young “Tout ce que nous voyons chez les autres n’est que le reflet de nous-mêmes”.





Qu’est-ce qu’un miroir ?


En plus de son usage matériel, le terme "miroir" est également manié métaphoriquement pour décrire des concepts psychologiques, philosophiques et transmettre des significations emblématiques plus profondes dans différents contextes.


Qu’est-ce que l’effet miroir ?


Il est connu sous le nom de principe de réciprocité qui fait référence à un phénomène mental où les individus ont tendance à refléter ou à imiter le comportement des autres, que l’on observe souvent dans les interactions sociales.


Exemple:  Si quelqu’un sourit ou se montre amical, le voisin réagit de la même manière à son tour.

Si un type agit de manière hostile ou agressive, cela déclenche une réponse similaire chez le tiers.


Le miroir devient alors la personne, avec qui l’on échange, peu importe, la nature de celle-ci.

Car, nous imitons, sans le vouloir, les paroles, les gestes et les attitudes de nos proches.



Le concept miroir dans les contes


Dans les contes ou récits mythologiques pour représenter des thèmes et des éléments psychologiques profonds, il est très souvent employé symboliquement.


Comme par exemple dans :


  • "Blanche-Neige" des frères Grimm. Dans ce conte, l’effet miroir se manifeste à travers le miroir magique qui reflète la vérité, et l’authenticité. Il devient ainsi le catalyseur des événements. On observe aussi un certain parallélisme entre les caractéristiques de la reine maléfique et de Blanche-Neige, les opposant sur la moralité et le comportement.


  •  « De l’autre côté du miroir », la suite d’Alice aux pays des merveilles, l’idée du miroir est explicitement intégrée. Dans ce récit, Alice traverse une glace et entre dans un univers inversé où les objets sont reflétés de manière symétrique. Elle découvre un paysage étrange où les règles du monde réel semblent interchangées, créant une atmosphère de rêve et de fantaisie. Cela représente souvent le passage d’un état de conscience à un autre, où les normes et les méthodes sont différentes.


  • "La Belle et la bête", les deux personnages principaux sont considérés comme des miroirs l’un de l’autre, représentant la beauté intérieure et extérieure


  •  "Cendrillon", les sœurs de Cendrillon agissent comme un miroir déformant de sa bonté et de sa gentillesse.


  • ….


Chaque conte a sa propre interprétation des thèmes de l’identité, de la dualité, et de la perception, liés à l’idée d’un effet miroir. Ce sont des symboles puissants pour représenter la quête de soi, l’illusion, la vérité et l’autoréflexion.


Comment fonctionne l'effet miroir ?


Il marche grâce à différents facteurs :


  • L’identification et l’empathie

  • La résonance émotionnelle

  • La modélisation sociale

  • Les schémas relationnels et projections avec nos expériences passées


Il est important de noter que l'effet miroir n'est pas une simple imitation passive, mais plus un mécanisme de défense qui est influencé par nos facteurs individuels, contextuels ou relationnels. On projette nos sentiments sur les autres en fonction de notre propre vision.


Pourquoi est-il si essentiel de comprendre l'effet miroir ?


Les comportements des autres sont souvent le reflet de leurs propres émotions, expériences, défis ou blessures.


Il est donc important de le déchiffrer pour remettre en cause nos croyances limitantes et pour progresser dans notre potentiel. Car on imagine toujours que la personne adverse est le symptôme des problèmes avant même de s’interroger sur soi.


Comment reconnait-on l’effet miroir ?


Identifier l'effet miroir est un processus d'observation et de réflexion sur les dynamiques relationnelles et les schémas d’attitudes.


Certains cas de figure permettent de savoir avec certitude si tout ce qui vous arrive n’est que le reflet de votre façon de penser et de vos sentiments.


  • La répétition de modèles de réactions

  • Les émotions ressenties en présence de la personne. Est-ce que vous vous sentez épuisé(e), vidé(e), triste, anxieux (euse), tendu(e) ou stressé(e) après vos conversations ?

  • La Projection. Est-ce que vous prenez la responsabilité de soucis qui n’étaient pas les vôtres au départ ?

  • Les similitudes comportementales. Avez-vous des problèmes pour faire la différence entre ce que vous pensez et ce qu’imagine votre interlocuteur sur un sujet donné ?


L'effet miroir agit-il dans le choix de nos relations ?


Oui, il peut jouer un rôle. Généralement, nous sommes attirés par des personnalités qui reflètent des qualités, des similitudes sur le plan des intérêts, des valeurs, des expériences de vie ou du caractère. Mais aussi des signes que nous admirons ou que nous désirons avoir, avec des individualités différentes de nous sur d’autres aspects, soit par la complémentarité, l'apprentissage mutuel et la diversité des perspectives.



L’effet miroir dans le travail


Dans le monde professionnel, il se manifeste à travers les comportements, les attitudes, la communication et les dynamiques. Il peut également influencer les relations avec les collègues, les performances individuelles et collectives, ainsi que le climat organisationnel.


Exemple : Si nous œuvrons avec des partenaires qui sont très motivés, diligents et positifs, cela nous inspire à adopter des réactions similaires. De même, si nous sommes entourés de personnes négatives ou désengagées, cela affecte notre fondement et attitude au travail.

Si un chef est transparent et encourage le développement de chacun, ainsi que la notion de collaboration, cela se reflétera dans le comportement et le succès de l'équipe. De la même manière, si un responsable est trop autoritaire ou inefficace, cela va amputer défavorablement la dynamique et les performances du groupe.


L’effet miroir dans le couple


C’est l’une des configurations les plus sensibles, car l’autre est généralement un excellent miroir.


Explications : Dans une relation de couple, nous choisissons la plupart du temps, inconsciemment, une personne qui reflète des dynamiques similaires à celles que nous avons connues.


Pendant la phase passionnelle entre le désir, la fusion, les émotions intenses, c’est l’admiration mutuelle et une idéalisation de l’individu aimé, il n’y a pas de problématique spécifiques. Mais cette conceptualisation est aveuglante dans le sens où elle empêche de visualiser le réel. Les deux membres ne se voient qu’à travers leurs qualités. Il n’est jamais question des défauts, car on refuse inconsciemment de les considérer.


De manière générale, ce que l’on contemple chez l’autre est une capacité que nous n’avons pas reconnue en nous soit à cause d’une peur ou d’une conviction. Et ce qui nous dérange dans une relation, c’est ce que nous ne pouvons pas admettre par le fait de nos croyances, de nos valeurs ou de notre vécu.


Quand arrive la défusion, étape inévitable puisque le quotidien nous ramène très vite à la réalité, on commence à s’apercevoir des différences et des comportements que l’on ne supporte pas forcément. Une chose que l'on admirait auparavant peut devenir rapidement agaçante, voire insatisfaisante, et nous créer de la frustration, et des blessures émotionnelles si son besoin n’est pas le même que le nôtre.


Souvent, si l’on étudie bien le cas. Lorsque nous sommes dérangés par un agissement, c’est une valeur, un geste, quelque chose que nous ne nous autorisons pas à avoir chez nous. Soit parce qu’il y a une croyance ou une signification qui nous a été transmise dans notre passé, enfance ou relation antérieure.


Chaque personne est différente avec ses qualités, ses défauts, son éducation et ses expériences. C’est ce qui nourrit une histoire d’amour, et l'effet miroir varie en fonction des individus impliqués.


Lorsque le ménage rencontre des difficultés, on doit se poser les bonnes questions. Sinon on s’enfonce dans l’incompréhension, la souffrance en allant jusqu’à la rupture brutale.


Souvent, lorsqu’on se querelle, on a l’impression que ce sont nos différences qui ressortent, alors qu’en fait, c'est l’inverse. L’autre nous renvoie ce qu’on lui reproche, c’est-à-dire notre croyance limitante. Et malgré tout, on rejette facilement la faute sans réfléchir. Les réactions et les comportements de notre partenaire peuvent en effet faire apparaître des émotions et des schémas de réponse déclenchant une riposte défensive ou négative.


Plus on va prendre la problématique à l’envers pour renverser l’effet miroir, mieux on arrivera à comprendre les difficultés au sein du couple.


En clair pour résumé, ce que l’un (e) partenaire réprime, l’autre va l’exprimer. Et quand on refoule une émotion, et qu’elle naît chez notre conjoint(e), on entre en résistance au moment où celle-ci l’affirme. C’est l’effet miroir.


Et cela est aussi valable avec nos enfants.



L’effet miroir avec les enfants


Ces derniers imitent depuis tout petit, les attitudes, les actions des personnes qui les entourent, en particulier leurs parents ou les figures d’attachement, que ce soit dans la communication, l’expression ou les modes de résolution de conflits.


Ils utilisent ces normes comme des miroirs pour apprendre et développer leurs propres compétences sociales, émotionnelles et comportementales.


Ils sont sensibles aux signaux psychoaffectifs de leur environnement et peuvent refléter ces sentiments à travers leurs agissements et leurs réactions.


Ils ont tendance à adopter les valeurs, les croyances, les postures des adultes, et à renvoyer les dynamiques familiales dans leur conduite, leurs échanges avec les autres.

Ils sont comme des modèles, des guides qui leur permettent de comprendre le monde, ils jouent un rôle important dans la transmission de leurs convictions. Si une atmosphère est marquée par des conflits, des problèmes de communication ou des schémas dysfonctionnels, l'enfant peut reproduire ces schémas dans ses relations avec les pairs ou les membres du foyer.



Par exemple, si un parent montre de l'empathie envers les autres, le petit est plus susceptible de développer cette qualité.

Si par contre, la figure parentale a un échange conflictuel avec autrui, ils peuvent copier ce modèle dans ses propres interactions avec frères et sœurs et plus tard dans son couple.

Si un proche est stressé, triste ou en colère, cela va influencer l'état nerveux de ce dernier.


Quand les enfants deviendront adultes à leur tour, la plupart des dynamiques familiales et des schémas de comportement acquis durant l’enfance (valeurs, croyances, traditions, attitudes, émotions) vont être dupliqués de façon inconsciente sur ce nouveau ménage. Cela peut inclure des modèles sains et positifs, mais aussi dysfonctionnels ou des traumatismes non résolus.



Comment sortir de l’effet miroir ?


Se détacher de cet état nécessite de prendre du recul par rapport au contexte. Cela peut impliquer de voir les choses sous un autre angle, de prendre conscience de ses propres réactions émotionnelles et de chercher des solutions plus objectives. L’autoréflexion et le désir de changer sont les premières étapes importantes.


Si la situation est complexe et difficile à résoudre par soi-même, une aide auprès d’un professionnel, comme un thérapeute peut être bénéfique.


Conclusion


"Qui se ressemble s’assemble", dit l'adage.

L'effet miroir est un moyen de révéler des facettes cachées de nous-mêmes. Lorsque nous sommes confrontés à des situations ou à des relations qui agissent comme un reflet, cela peut nous amener à prendre connaissance de certains aspects de notre personnalité, de nos schémas de pensée, de nos émotions et de nos besoins qui étaient peut-être enfouis ou inconscients.
















Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page