Sexo: "Je ne ressens rien pendant la pénétration. Est-ce normal ?"



Lors de mes séances en sexothérapie, de nombreuses femmes me confient qu'elles pourraient se passer de pénétration lors de leurs rapports sexuels. Mais qu'elle la subisse pour correspondre à la norme.


Pour ces personnes, leurs rapports sexuels sont toujours identiques, du plaisir pendant les préliminaires ou lors de la stimulation du clitoris (caresse ou cunnilingus), mais dès qu'il y a la pénétration, plus de plaisir, pas d'orgasme, rien.




Explications


La sexualité s’est toujours définie, jusqu'à récemment, selon le plaisir que ressentent les hommes lors de la pénétration.

Ce qui explique en partie pourquoi le clitoris, organe dédié au plaisir féminin, a été ignoré pendant des siècles. Admettre que les femmes puissent jouir sans pénétration ne faisait que remettre en question le plaisir masculin.


Dans les années 80, la découverte d'une zone en rapport avec le plaisir féminin est apparue comme une bonne nouvelle: Le fameux point G.

De nos jours, on sait que le point G n’existe pas en tant que tel. Mais que c'est bien le clitoris englobant le vagin à l’intérieur du corps qui donne le vrai plaisir féminin (à la fois externe et interne).


Néanmoins, aujourd'hui, la pénétration continue d’être largement représentée et encouragée, à travers le porno et dans les nombreux livres comme celui du Kamasutra, ...

Associant toujours la sexualité au coït.


Ceci-dit, avoir un rapport sans pénétration, c’est faire l’amour tout de même.


Plusieurs études confirment que de nombreuses femmes préfèrent la stimulation du gland de leur clitoris, plutôt que l'introduction. En effet, un rapport centré sur la pénétration n'est pas le meilleur moyen de jouir. Pour elles, une sexualité de type préliminaire sera meilleure.


L'épanouissement sexuel


On sait maintenant que l'orgasme est toujours clitoridien. Lors de la pénétration, c’est toujours le clitoris qui entre en jeu, mais de l’intérieur comme dit précédement.


Pour rappel, le clitoris est un organe assez long, d'une dizaine de centimètres, qui fonctionne de la même façon que le pénis.

C’est-à-dire en gonflant sous l’effet de l’excitation. Quand le pénis se retrouve entre les parois du vagin, ses branches sont stimulées. En découle pour l'homme la sensation de plaisir.




Mais pourquoi, pas ou peu de sensation pour certaines femmes ?


La raison qui expliquerait que certaines femmes ne ressentent pas grand-chose lors d'un rapport sexuel, au moment de la pénétration, serait :


  • Leur coté psychologique


En effet, lors des questionnements en séance, on s'aperçoit que ces femmes, sans troble médical, sont des personnes qui ont peur du jugement de leur partenaire, et qui refusent de lâcher prise. Restant focaliser sur l’image qu’elles renvoient pendant l'acte.


Créant un blocage et les empêchant d’être en connexion avec ses sensations.


L’acte sexuel nécessitant d’être entièrement dans son corps, et non dans sa tête !


  • L’autre piste d’explication est la "mémoire cellulaire", mémoire corporelle inconsciente


Selon l’histoire de la personne, il y a des informations, des énergies négatives liées à la sexualité, qui ont été stockées et peuvent figer cette partie du corps.


On ne parle pas de viol ou d’abus sexuel, (qui nécessitent d’entamer une démarche thérapeutique réparatrice), mais d’autres événements dont on n’a pas toujours conscience et qui peuvent nous empêcher d’accéder au plaisir, soit en créant une absence de sensations, soit un problème de vaginisme ( contraction involontaire et inconsciente des muscles du périnée qui empêche toute pénétration lors d'un rapport sexuel).


Pour rappel, tout ce que nous vivons s’imprime dans notre mémoire corporelle inconsciente.


Tout, absolument tout est mémorisé par notre cerveau. La capacité de la mémoire est immense, et elle garde toutes les informations, tout ce que nous avons vécu ou ressenti depuis la conception, la vie intra-utérine, la naissance, la petite enfance, la vie adulte, jusqu’à l’instant présent. Et elles vont aussi s’exprimer dans notre vie quotidienne et même lors d'échecs, d'accidents, ou de problèmes de santé, ...




Apprendre avoir du plaisir lors de la pénétration


Des techniques sont possibles pour vous aider à avoir du plaisir lors de la pénétration.

Tout d'abord :


  1. Apprenez à connaître votre corps

  2. Masturbez vous

  3. Utiliser certains jouets sexuels

  4. Stimulez votre clitoris extérieur et intérieur en même temps

  5. Variez les positions

  6. Et lâchez prise !!!



Mais surtout communiquez avec votre partenaire et si vous ressentez le besoin d'en parler, n'hésitez pas à prendre rdv au près d'un professionnel qui saura vous écouté et vous guidé.


Après tout, à chaque femme ses préférences, la sexualité n’est pas limitée à un organe et à un seul geste.